SERVICE

River Transport Marketplace

Découvrez la première plateforme de mise en relation dédiée au transport fluvial.

RTM off

titre filierefluviale


La voie d'eau : une filière en pleine croissance... 


Le transport de fret par voie d'eau a connu depuis la fin des années 90 une croissance soutenue. Une étude économique pilotée par Entreprendre Pour le Fluvial et réalisée en 2011 par le cabinet Bearing Point prévoit un doublement du chiffre d'affaires consolidé de toute la filière à horizon 2025, poussé notamment par la construction du Canal Seine Nord Europe qui ouvrira le bassin de la Seine à tout l'hinterland européen et le Grenelle de l'Environnement.


C'est toute la filière fluviale (activités de gestion de l'infrastructure, de transport de fret, de tourisme, de construction, de maintenance ainsi que les services associés) qui devrait bénéficier de cette tendance favorable.

...dont il faut accompagner et soutenir le développement 


Afin de proposer une offre moderne et durable face à l'augmentation de la demande en transport de fret fluvial, la filière a aujourd'hui besoin de redéployer toutes ses activités afin d'assurer la croissance de l'intégralité de la chaine de valeur.

Par ailleurs, il faut noter que l'activité de tourisme fluvial représente une part importante de l'activité économique de la filière. Le développement du transport de fret ira de pair avec celui des activités touristiques fluviales, qui représentent un véritable outil d'aménagement du territoire.


Un renouvellement nécessaire de la flotte

La flotte fluviale française est constituée de 1330 unités. La part de freycinets (bateau de 38 mètres) est de 36%, leur âge moyen est supérieur à 50 ans. Pour répondre à l'augmentation importante de la demande de transport d'ici à 2025, il sera nécessaire non seulement de développer la flotte mais aussi de renouveler les unités existantes qui devront être plus adaptées aux marchés et aux besoins des chargeurs.

Fortement capitalistiques, les activités liées au transport fluvial nécessitent des financements adaptés publics ou privés.


Réindustrialisation

La France compte 19 chantiers fluviaux de construction et de maintenance mais de taille bien moindre que leurs homologues nord-européens. Ainsi la quasi-totalité des constructions de bateaux de fret est réalisée en Belgique et aux Pays-Bas. Il ne s'agit pas d'un manque de compétences mais d'une réalité historique : la baisse du transport fluvial des années 60 à 90 n'a pas permis aux chantiers de continuer à investir dans des outils modernes et efficaces.

Mais, l'ouverture du Canal Seine Nord Europe, la demande en construction qui l'accompagnera ainsi que la volonté politique de relancer l'outil de production représente aujourd'hui une réelle opportunité pour les chantiers.


L'émergence et le développement de nouveaux services associés

Parallèlement au développement de la flotte et à la restructuration des chantiers de construction, il est dès aujourd'hui nécessaire de faciliter le développement des services associés de la voie d'eau.

En effet, le développement du transport fluvial est profondément conditionné à l'intérêt des acteurs de la logistique et de la supply chain pour celui-ci. C'est pourquoi les acteurs de la filière doivent faciliter l'émergence de tout projet de création et de développement d'entreprise dont l'activité est associée à la voie d'eau : services logistiques, technologies de l'information, multi-modalité, manutention, etc.


Le tourisme fluvial

Le secteur du tourisme fluvial est vaste et diversifié. On compte des activités de bateaux promenade, des bateaux hôtel et de la plaisance. En 2008, il représentait 350M€ de chiffre d'affaires.

Les différentes études sur le tourisme fluvial font état d'un besoin fort de financement complémentaire au financement bancaire classique. Aussi, il apparaît opportun que dans le cadre de la création d'un outil destiné au financement de la filière, le secteur du tourisme soit pris en compte et éligible.

Par ailleurs, Entreprendre Pour le Fluvial a identifié de nombreux projets de création ou de développement d'entreprises de tourisme fluvial (restaurants flottants, hôtels sur barge, etc.) dont les besoins en financement (de 600K€ à 3M€) nécessitent, en plus des apports en fonds propres classiques, une intervention en capital couplée à de la dette bancaire.

 

Pour en savoir plus :

Synthèse d'étude Bearing Point





  • caisse depots soufflet  guian  ffpp  csps laglissoire   ministere ecologie
  • caisse depots oseo  cnba  mde78 fi initiative france
  • caisse depots fondation cc ardenne strasbourg idf nordpasdecalais r alpes
  • caisse depots portsdeparis region hautenormandie cdc entreprises  region Paca  npi
  • caisse depots sfa conflans caf LyceeEmileMathis cfa  banquepopulaire
  • caisse depots vnf autf unicem cnam apce france agrimer
  • caisse depots helvetia siagi cgpme  creditcooperatif coe 
  • caisse depots baudouin touax cemex sitaletrantif cft 

Vous êtes ici :
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites.